Rechercher
  • Eric Godel - Photographie

Photographe immobilier ? Pourquoi ?

Voilà un article qu'un grand site immobilier français a fait sur moi en 2015...j'ai juste mis à jour les dates mais pour le reste, tout est d'origine !!


Pouvez-vous présenter vos parcours et votre métier à nos lecteurs ?

Voilà 8 ans que je suis photographe immobilier ici sur Montréal où cette spécialité est devenue un métier à part entière. Mais mon parcours débute en France en 1992 (je suis français expatrié au Canada depuis 2009). C’est comme étudiant que j’ai découvert le monde de l’immobilier, en faisant un stage pour une entreprise prestataire de services pour agences immobilières. Après les études, le stage s’est transformé en poste de représentant pendant 4 ans.

En 1996, une opportunité dans les produits de consommations de luxe s’est présentée à moi, mais je suis toujours resté en contact avec « mes premiers amours ». Cette expérience dans le luxe m’a permis de m’accomplir comme représentant, mais aussi de découvrir les fonctions liées aux relations clientèles et relations publiques et ce pendant 13 belles années.

En 2007 lorsque je rencontre ma femme, nous décidons très rapidement de nous expatrier, j’ai toujours été un grand voyageur et nous voulions avoir un projet de vie fort, nous avons donc choisi le Canada. Après un an et demi de démarches, la bonne nouvelle est arrivée nous permettant de commencer une nouvelle vie, ici au Canada, à l’été 2009.


Qu’est-ce qui vous plaît dans votre métier de photographe immobilier ?

Plus qu’un métier, c’est devenu une passion et je reconnais que comme travailleur autonome vivre de sa passion et être libre de ses décisions et de ses choix, sont de grandes satisfactions. Les journées sont longues, mais je travaille directement pour moi et je récolte les fruits de mes investissements. J’ai une grande liberté, les rencontres sont nombreuses et les styles de maisons photographiées sont variés. Chaque maison a sa propre personnalité, une âme qui fait qu’elle est unique et mon objectif est de faire partager via mes photos le résultat de mes découvertes. Je souhaite faire découvrir son ambiance et les instants de vie qu’elle nous propose. Car on achète des murs et un toit mais ce que nous y ressentons peut aller bien au delà.

Ne nous le cachons pas, j’ai découvert des maisons exceptionnelles par leur cachet, leurs éléments architecturaux, leurs situations géographiques, leurs propriétaires parfois très connus. Mais le prix ne fait pas tout, j’ai aussi découvert des « bijoux » à des prix abordables.

Etre photographe immobilier est aussi travailler en partenariat avec le courtier et de sa réussite dépendra la mienne. Il me demande souvent mon avis et m’informe des résultats des ventes… Alors quand une maison se vend rapidement ou à un prix élevé… c’est la plus belle nouvelle que l’on puisse me donner. Une formule que j’utilise souvent: « Les photos ne doivent pas seulement être belles… elles doivent aussi être efficace » car restons pro… la finalité est de vendre le plus vite possible et au meilleur prix !


On le sait, la photo est aujourd’hui indispensable lors d’une vente immobilière, mais pourquoi ?

D’une manière générale l’image a une valeur énorme de nos jours, le monde tourne vite et on doit aller au plus rapide. Ne dit-on pas « une image vaut mille mots » ?

De plus, les moyens de communication actuels comme les téléphones intelligents, les tablettes… et internet font que l’information est disponible pour tous et partout.

De nombreuses études menées en Europe et par la Realtors Association, ont prouvé que la photo est l’outil numéro un que l’on regarde pour faire nos recherches et que nous nous faisons un avis presque définitif sur les toutes premières secondes de visionnage.

D’où l’importance d’utiliser des photos professionnelles qui vont attirer l’œil du futur acheteur. Et de la qualité de ces photos dépendra le nombre de contacts qui suivront.

Et pourtant, on retrouve encore trop de fiche de maison avec des photos sombres, floues, des pièces en désordre. Une bonne mise en marché est comme un lancement de nouveau produit, il faut investir pour avoir des résultats. Avez vous déjà vu une marque auto ou de tablettes faire ses propres photos ?… Non car il faut des outils pro et efficaces pour atteindre les objectifs de vente et j’affirme que les courtiers les plus efficaces utilisent tous des services de photographes professionnels.


Quels sont les éléments que vous cherchez plus particulièrement à capter et à mettre en valeur sur une photo immobilière ?

Premièrement, je fais mes photos en me plaçant dans la peau d’un acheteur, je cherche les points forts de la maison : luminosité, matériaux, grandeur des pièces, éléments architecturaux et j’avance dans la maison en suivant le chemin « type » d’une visite.

Mes photos doivent donner envie aux futurs acheteurs de venir visiter, c’est pourquoi je suis attentif à mon cadrage et à ma composition, car en plus des critères techniques d’une photo, sa touche artistique fera la différence entre une photo banale et une photo « WOW ».


Quelle est la transaction la plus spectaculaire à laquelle vous ayez participée ?

J’ai aidé beaucoup de clients pour qu'ils aient des ventes rapides mais une des plus spectaculaires a eu lieu à Pointe Claire dans l'ouest de Montréal en 2018.

Une propriété dans un secteur en demande a été affiché au dessus du prix du marché et après 3 jours, de nombreuses visites, plusieurs offres d'achats, le courtier a vendu 50000 $ au dessus du prix de vente.

Cet exemple est le plus spectaculaire, mais actuellement le marché est fou et les exemples similaires sont nombreux.

Pour arriver à un tel résultat, je travaille souvent en équipe avec des home-stagers ou des décorateurs… Il faut mettre toutes les chances de notre côté et ne rien négliger… Chaque détail a son importance !

54 vues0 commentaire